mercredi 22 octobre 2008

prunes pochées aux épices et à la mélasse de grenade


J'aime bien les fruits pochés ; je trouve qu'ils font des desserts à la fois simples et élégants, et qui se laissent toujours manger par les estomacs les plus gavés par le repas qui a précédé. Après les poires et les abricots, j'ai donc décidé d'essayer une recette de prunes pochées.

L'idée à vrai dire m'est venue de ma maman ; lors d'une raclette de fin d'été, faite du fromage de Tequila, la vache de mon beau-père (qui en réalité est physiothérapeute mais c'est un tel gourmand et gourmet qu'il s'est acheté une vache d'hérens pour la production de fromage...), elle avait préparé deux compotée de fruits pochés, enfin je ne sais pas si compotée est le terme exact, car les fruits étaient entiers, mais aussi cuits et fondants, bref : l'une de pêches de vigne, l'autre de pruneaux, et c'était délicieux.

Invitée à mon tour à une fondue en terrasse (si si, en octobre : la soirée était belle encore et c'était comme un défi de manger encore une fois dehors avant l'hiver), et à y amener un dessert, j'ai recyclé le concept en improvisant la recette suivante :

Pour six desserts de gens repus :
- 800g à 1 kg de prunes
- 3 cs de sucre brun
- 10 grains de poivre noir
- 3 clous de girofle
- 2 sachets de sucre vanillé - ou une gousse de vanille et 1 cs supplémentaire de sucre brun
- 2 bâtons de cannelle
- 2 dl de mélasse de grenade
- 7 à 10 dl d'eau (selon le poids des fruits et votre jugé)

Laver et sécher les prunes, avant de les couper en deux et de retirer leurs noyaux. Faire bouillir l'eau, la mélasse de grenade et le sucre brun dans une casserole. Dès ébullition, y ajouter les épices (gousse de vanille fendue le cas échéant), et les prunes. Laisser cuire à feu doux pendant 5 à 10 minutes. Les prunes doivent être bien cuites et fondantes, mais ne pas se défaire intégralement, rester attentif/ve.

Egoutter les prunes en récupérant le sirop dans un bol posé sous la passoire. Faire cuire ce jus encore 5 à 10 minutes, jusqu'à une consistante sirupeuse. Filtrer le sirop en le reversant sur les prunes, en retirant la cannelle, la girofle dans une passoire posé sur votre saladier (tout le monde suit toujours, les positions des passoires ?). Vous pouvez laisser les grains de poivre noir dans les fruits, ça croque piquant tout à fait délicieusement au milieu de tout ce moelleux sucré.

Note esthétique : j'avais pris un mélange de prunes jaunes et violettes, mais au vu de la couleur finale de mon sirop, cela ne me parait pas indispensable

L'autre avantage des fruits pochés ? Ils se promènent volontiers dans leur sirop et dans une boîte en plastique (genre Tup...re), lorsque l'on doit les transporter, et en scooter c'est bien plus pratique qu'un gâteau.

En saladier chez vous ou en boîte en plastique dans un coin de la cuisine de vos amis, laisser macérer jusqu'au repas, et déguster à température ambiante.

9 commentaires:

Doria a dit…

C'est absolument délicieux et bien parfumé.
Bonne soirée, Doria

Julie a dit…

Il faut que je trouve de la mélasse de grenade. Je connais bien la mélasse dite "de fantaisie", mais j'ai l'impression que c'est bien différent. Avec le poivre noir, c'est particulièrement intéressant :) Dommage que les dernières prunes aient gelé avec la première neige... Mais je ne renonce pas, j'adore les desserts fruités :)
merci
Julie

Rosa's Yummy Yums a dit…

Original! Que ça doit être savoureux!

Bises,

Rosa

les chéchés a dit…

la mélasse de grenade, encore... après le défilé gourmand chez loukoum, tes prunes pochées me laissent encore plus curieuse... et affamée... pour un repas en terrasse automnal, ce devait être doux, ces fruits confits et parfumés...

Camille a dit…

Alors là! J'ai cru, l'espace d'un instant, que j'allais me faire griller ma publication de compotée de quetsches, mais ouf, la mienne est assez différente pour ne pas faire concurrence à celle-ci. Mais forcément, je m'y retrouve, dans cette recette : girofle et prunes font toujours très bon ménage, et je trouve aussi le fruit particulièrement propice à la cuisson. J'aime bien le servir un peu plus chaud qu'à température ambiante, mais je crois que ça dépend surtout de la température ambiante :)

valerie a dit…

jolies photos pour une jolie recette !
bon mardi
val

Clémence a dit…

miam, ça devait être très bon... Où as tu trouvé la mélasse de grenade ?

mickymath a dit…

supeeeer, j'en veuuux! biises micky

Papilles et Pupilles a dit…

Hummm, avec la mélasse de grenades, ce doit être divin !