lundi 15 décembre 2008

un plat réconfortant : saucisson vaudois, lentilles canaille

La betterave a pris du retard sur son blog ces derniers temps ; le mois de décembre est chargé chez tout le monde, chez la betterave il l'est particulièrement lors du premier week-end, en raison d'un certain festival qui l'occupe à cette période-là. Depuis plus de deux semaines, c'est deux pauvres oeufs cocotte qui occupent la page d'accueil... il est temps de se reprendre !

Pour remettre en forme une betterave particulièrement fatiguée, mais qui doit tout de même terminer l'année, tenir jusqu'aux Fêtes, il faut du reconstituant, du solide, du local. Comme par exemple un beau saucisson vaudois, et ses petites lentilles un peu piquantes...

Le saucisson vaudois ?

Ben, c'est un saucisson du Pays de Vaud. Le Pays de Vaud connaît deux sortes de saucisses à cuire en hiver : la saucisse aux choux, qu'on mange traditionnellement avec le fameux papet vaudois, une sorte de bouillie poireaux-pommes de terre qui connaît autant de recettes que de cuisiniers, et le saucisson vaudois, qui peut aussi se manger avec le papet, mais pas seulement. C'est un gros saucisson à cuire, que l'on coupe en tranches avant de le servir, que l'on peut manger chaud, ou froid.

Le mien est fait par les paysans qui cultivent mes légumes hebdomadaires. Et accompagné de lentilles presque locales (elles sont genevoises, soit du canton d'à côté). L'élément le plus exotique de la recette est ma merveilleuse moutarde au pain d'épices, ramenée de Dijon par des amis. Une moutarde en grains, au fin goût de miel, fruitée, légèrement épicée. Comme j'imagine bien qu'elle ne court pas forcément dans tous les placards, vous pouvez la remplacer par une autre moutarde en grains, avec une touche de miel ; l'idée étant d'utiliser une moutarde plutôt douce pour le plat, et d'avoir sur la table une bonne moutarde bien forte, dont chacun se servira selon son palais.

Pour 2 à 3 bientôt reconstitués :

- 1 beau saucisson vaudois
- 180g lentilles vertes (type du Puy)
- 1 oignon
- 4 grandes carottes
- 3 cc de moutarde en grains au pain d'épices
- 1 feuille de laurier
- 2 gousses d'ail
- piments séchés / peperoncini
- 1 tombée de crème (facultatif)
- sel, poivre, moutarde forte

Piquer le saucisson vaudois aux deux bouts, en laissant les cure-dents. C'est juste pour éviter qu'il éclate. Mettez-le dans une casserole d'eau froide, portez à ébullition. Laissez cuire 50 minutes, eau frémissante.

Rincez vos lentilles, faites bouillir de l'eau, jetez-y une feuille de laurier. Ajoutez les lentilles dans l'eau bouillante, laisser cuire sur feu moyen une trentaine de minutes. Les lentilles une fois cuites doivent rester croquantes mais toutefois s'écraser entre vos doigts. Egouttez-les, retirez la feuille de laurier.

Emincez l'oignon, faites-le revenir dans une poêle. Lorsqu'il dore, ajoutez-y deux gousses d'ail pressées, trois pincées de piments séchés (ou plus, les miens sont très forts). Coupez les carottes en dés, ajoutez-les aux oignons, ainsi que 2dl d'eau, faites les revenir jusqu'à ce qu'elles soient cuites mais pas trop.

Ajoutez aux légumes la moutarde en grains, remuez, puis les lentilles. Laissez réchauffer, affinez éventuellement avec une tombée de crème.

Retirez le saucisson une fois cuit de son eau, découpez le en tranches, disposez 3 ou 4 tranches avec chaque portion de lentilles.

Servez avec une petite salade croquante, par exemple de pourpier, ces délicieuses petites feuilles acidulées.

8 commentaires:

les chéchés a dit…

les petites lentilles aux carottes, la moutarde de dijon (^_^) au miel...
courage pour ces derniers jours, dame bettrave, il ne faudrait pas t'épuiser... ces petits plats réconfortants sont aussi les plaisirs de l'hiver...

Estèbe a dit…

Ah, le gros vaudois peut amener bien des satisfactions, surtout flanqué de ces braves petites vertes genevoises. Bravo!
Ce saucisson-là (ou son frère), une fois, on l'avait fait mijoter au Sauternes. Ben, il avait aimé ça.
http://jeromeestebe.blog.tdg.ch/archive/2008/01/08/le-saucisson-au-sauternes-et-le-mobile-volant.html

Gracianne a dit…

Tu me fais regretter de ne pas vivre plus a l'est. Quand j'etais gamine, dans la petite ville de Haute-Savoie de mon grand-pere, mon regal, c'etait le saucisson a cuire, quelquefois pistache, ou truffe a Noel, mais toujours si bon, avec les petites pommes de terre grenaille. Ici, je trouve de la Morteau pour accompagner les lentilles, mais du bon saucisson de ce genre, rarement.

patoumi a dit…

Si c'est réconfortant je prends!
J'ai un faible pour ce genre de saucisse et je n'ose jamais le dire trop fort, j'ai toujours l'impression que c'est pas un truc de fille... Quelle bêtise!
Merci aussi pour le petit mot gentil chère betterave!

Cuisine Framboise a dit…

Je viens de faire un flop (mégaflop, même ;-)) avec un petit salé local...Je crois qu'on cherchait tous le "Saucisson-lentilles" des grands-parents. Ta recette donne envie... Je vais me remettre à l'ouvrage.
Take care.

betterave.urbaine a dit…

les chéchés : ah dijon, ses moutardes, bien ravigotant, comme votre petit message
estèbe : gros vaudois, au sauternes, un jour je te ferai frémir
gracianne : un bon saucisson, ça survirait aux postes franco-suisses tu crois ? si oui je te fais volontiers un colis de l'est
patoumi : moi j'aime bien les plats de garçon aussi ! même si j'ose pas tjs les cuisiner ou alors à reculons, voire mon histoire de chasse de ce jour...
framboise : un flop c'est moche. tu nous le raconteras quand même où il n'en vaut même pas la peine ?

Anonyme a dit…

"Le Pays de Vaud connaît deux sortes de saucisses à cuire en hiver..." Bon ben y'a aussi le boutefas, la saucisse aux foie, Tetchou. Bisous. Pat

Pour votre culture:
http://www.charcuterie-vaudoise.ch/acv.php?include=recettes&nd=articlesdet&id=4

et pour les juristes:
http://www.admin.ch/cp/f/39c1bb37_1@fwsrvg.bfi.admin.ch.html

sooishi a dit…

l'hiver a du bon!
J'aime surtout cette période à cause de ce genre de bons petits plats...
Concerant tes légumes, je peux te demander dans quelle ferme tu te fournis?
ça m'intéresse :)

A bientôt