lundi 28 septembre 2009

pommes de terre façon F. et L. et potimarron façon Loukoum


Il a quand même bien fallu lui faire un sort, à ce potimarron qui nous ramène l'automne. Une façon simple et délicieuse de le cuisiner nous est revenue, qu'on avait aperçue chez Loukoum. Ca faisait longtemps, aussi, qu'on avait envie de reproduire ces jolies pommes de terre mangées un jour chez des amis. Des pommes de terre au four, tout simplement, mais finement découpées en tranchettes, ce qui leur donnait à la fois un exquis fondant et un air de cérémonie.

F. et L. organisaient alors une crémaillère sans fin, invitant leurs amis et connaissances quatre par quatre, pour de petits soupers dans le hall de leur nouvel appartement. Ils collectionnaient leurs portraits, on trouvait encore des films Polaroïd. Comme l'appartement n'était pas assez grand pour réunir les gens en vrai, ceux-ci se rencontraient par photos interposées dans une boîte de carton, tous posant devant le nouveau mur, violet, ou bordeaux, je ne me souviens plus. Je ne me souviens plus non plus du plat qui accompagnait les pommes de terre. Je me souviens par contre que c'était une belle soirée, que nous étions un quatuor d'invités à la fois inhabituel et familier, que nous avions beaucoup ri, un peu trop bu et que nous étions rentrés avec un chauffeur de taxi bougon, mais bienveillant.

Les pommes de terre de F. et L. et le potimarron façon Loukoum, pour deux :

- 7-8 petites pommes de terre
- 1 potimarron
- sel, piment d'espelette
- de l'huile d'olive, généreusement

Préchauffez le four à 180 degrés. Epluchez les pommes de terre. Posez les sur le plat le plus stable, et coupez-les en fines tranches - mais sans aller jusqu'au bout de la découpe. Elles restent donc attachées à la base. Badigeonnez-les d'huile d'olive avec un pinceau, glissez-les au four sur une plaque.

Lancez le potimarron par terre - si, si, c'est la façon la plus simple de commencer à le découper. Il se fendra en deux. Lavez-le, enfin, l'extérieur - vous pouvez faire cela avant si votre cuisine est plus propre que la mienne. Retirez à l'aide d'une cuillère et d'un petit couteau les filaments et les graines. Coupez-le en quartiers, assez fins. Répartissez-les eux aussi sur la plaque, avec les pommes de terre, et badigeonnez-les d'huile d'olive. Saupoudrez le potimarron de piment d'espelette, et toute la plaque d'un peu de sel. Laissez cuire 40 minutes environ.

Servez, avec par exemple des côtelettes de porc à la moutarde. Les pommes de terre sont délicieusement fondantes et le potimarron, ici resté un peu trop longtemps au four, se mange intégralement, avec sa peau.

6 commentaires:

Estèbe a dit…

OK, on va se mettre à quatre pattes dans la cuisine pour fendre le potimarron, mais en l'absence de tout témoin, bien sûr.

Gracianne a dit…

Alors, tu abandonnes, tu t'es mise a l'automne finalement?
Sont jolies comme tout les patates roties. Le potimarron, par contre, j'ai essaye plusieurs fois, roti, en soupe, ca ne passe pas. Chez nous on prefere la courge - et les pommes de terre evidemment.

mayacook a dit…

ça fait déjà trois fois que je me fais du potimarron rôti....alors tu penses bien que ton assiette me plait beaucoup!

les chéchés a dit…

rôti comme cela, c'est la façon que je préfère pour mange le potimarron ( et un peu les tartes, aussi). et les patates sont effectivement très jolies!

Tiuscha a dit…

Avec le potimarron ça marche aussi ?!

misa a dit…

J'adore le lancer de potimarron… mais je vais éviter d'en parler chez moi parce qu'avec mes 3 garçons, ça risque de finir en bataille générale ! Je vais tester cette version rôtie qui me parait délicieuse. Moi aussi je ne l'épluche pas, il passe en soupe tout habillé, vite fait bien fait !