mercredi 28 mai 2008

pita thon-citron et fleurs de ciboulette

Tous les mardis, un sur deux l'hiver, je vais, il va ou nous allons chercher un panier de légumes à deux pas de la maison. Sur un modèle qui voit le jour dans de plus en plus de villes, nous sommes abonnés auprès d'un groupe de paysans de la région, pour un panier de légumes régulier. Pas le choix du contenu, donc, mais la certitude de manger très frais, très bon, et de saison. L'association s'appelle les Jardins du Flon.

En plus du panier que l'on se compose selon les indications du jour (1kg de pommes, 1 botte de radis, 1 salade, etc.) il est possible de faire quelques achats pour compléter (huiles, vinaigres, herbes, autres légumes, confitures, etc.).

Mardi dernier, j'ai donc complété mon panier avec de la ciboulette, et j'ai eu le choix : avec ou sans fleurs.

Ces jolis fleurs ressemblant à du trèfle en mauve pouvaient être dégustées, de l'avis du maraîcher, ma décision a donc été vite prise. Ce serait avec.

Elles parfument les plats tout comme le font leurs tiges, mais en un peu plus piquant, un peu plus oignon. J'ai intégré ces fleurs piquantes dans une mousse de thon blanc.

Vous prenez donc :
- 1 boite de thon (blanc, plus fin que le rosé)
- 4 cs de séré maigre
- le zeste d'un demi-citron (bio, évidemment)
- 2 cc de jus du même citron

Et vous mixez le tout pour obtenir une texture fondante mais pas une purée quand même.

Ensuite, vous assaisonnez avec :
- de la ciboulette et ses fleurettes hachées
- du poivre, de la fleur de sel

Ca vous donne une jolie mousse de thon, qui peut être servie en apéritif, sur du pain grillé par exemple, ou du pain libanais, ou ce que vous voudrez. Pour moi ce samedi, pas d'apéritif en perspective, mais un voyage de quatre heures à destination de Paris.

Un petit week-end off, déjà dégusté, et totalement apprécié. Mais le TGV, ça se prête moins à la tartine qu'au sandwich, de mon point de vue. Et tant pis si on ne voit plus très bien les jolies touches de mauve de la préparation...

Voilà comment les fleurs de ciboulette, leur masse de thon et leurs zestes de citron se sont retrouvées dans de petits pains pitas, préalablement chauffés au four.

Avant de les farcir, je les ai tapissés de feuilles de salade bien croquante, toujours des Jardins du Flon.

Les pitas soigneusement emballés ont été soigneusement dégustés après le départ du train.

Et comme ça tombe bien, j'inscris cette recette sur mon tout premier concours de bloggeuse, trouvé chez Un an pour faire son cooking out, ou que cuisiner avec les fleurs de printemps.